Un avenir sans faim

Publié le 02.06.2017 • Mis à jour le 20.11.2017

Au Guatemala, les petits producteurs s’émancipent (témoignage)

Donal Trump a annoncé officiellement hier le retrait des Etats-Unis de l’Accord de Paris sur le climat. Le CCFD-Terre Solidaire condamne fermement la décision des Etats-Unis de sortir de ce processus onusien. Au-delà du signal très négatif envoyé en matière de lutte contre le dérèglement climatique, la décision américaine fragilise les négociations climatiques sous l’égide de l’ONU qui a le mérite d’accorder une voix égale, aussi bien aux pays historiquement et incontestablement responsables des dérèglements climatiques qu’aux pays qui en sont victimes.

Le CCFD-Terre Solidaire déplore par ailleurs que, pour justifier son choix, le président Trump ait pris pour cible les pays du Sud et les financements qui doivent leur être accordés pour faire face au défi climatique. La dénonciation de Donald Trump de la participation des Etats-Unis au Fonds vert est à cet égard des plus alarmantes, alors que de nombreuses populations subissent d’ores et déjà les effets des dérèglements climatiques dans les pays du Sud. La crise alimentaire qui touche près de 13 millions de personnes en Afrique de l’Est, est ainsi exacerbée par le changement climatique. Les pays les plus vulnérables, qui sont les moins responsables des émissions de gaz à effet de serre, doivent pouvoir bénéficier de financements pour le développement des énergies renouvelables et l’adaptation aux changements climatiques.

Le flou subsiste sur la place des Etats-Unis dans les négociations climat

Cette annonce a un impact sur la gouvernance mondiale sur le climat et questionne la place des Etats-Unis dans celle-ci. En effet, la sortie de l’Accord n’aura lieu qu’en 2020 : que feront les négociateurs américains des COP d’ici là ? Par ailleurs, les Etats-Unis resteront habilitées à négocier dans les organes scientifiques et techniques de la Convention Cadre des Nations unies sur les Changements climatiques (CCNUCC). Ils auront donc encore la possibilité d’influencer des négociations, en particulier sur l’agriculture en cours actuellement. Enfin, on peut penser que les multinationales américaines et notamment celles de l’agrobusiness, ne quitteront pas les conférences et les initiatives multilatérales sur le climat. Cette situation incertaine pourrait donc permettre à certains acteurs américains d’influer dans le mauvais sens sur les négociations climat tout en se dédouanant des engagements et des responsabilités inscrites dans l’Accord de Paris.

Un précédent de mauvaise augure pour la gouvernance mondiale ?

Au-delà de la « communauté du climat », la décision de Donald Trump doit alerter sur le futur des relations internationales. Car elle n’est peut-être que le premier signe d’une attaque plus globale contre une véritable gouvernance multilatérale. Les dernières réunions internationales et notamment le récent Sommet du G7, ont montré que la plupart des mentions ou références à des textes internationaux étaient systématiquement contestées par l’Administration américaine. Ainsi par exemple, à l’inverse de ces dernières années, aucune référence au Comité sur la Sécurité Alimentaire Mondiale (CSA) et ses décisions relatives au foncier et l’encadrement des investissements dans l’agriculture n’est faite dans la déclaration finale du G7. Au-delà des questions de la CCNUCC ou du CSA, ce sont les enjeux d’une réelle gouvernance mondiale qui pourraient ainsi se retrouver systématiquement impactés lors des sommets internationaux. Et les conséquences en sont imprévisibles.

S’informer

22 mai 2017

Le CCFD-Terre Solidaire continuera son travail de plaidoyer auprès du nouveau gouvernement

Dans le cadre de la campagne Prenons le parti de la Solidarité (1), le CCFD-Terre Solidaire a analysé les programmes des candidats et (...)

9 mai 2017

Climat : premier test international pour Emmanuel Macron

Paris, mardi 9 mai 2017 - Alors que la France vient d’élire son nouveau président de la République, les négociations sur la mise en œuvre de (...)

20 avril 2017

8ème Forum social pan amazonien : "Nous sommes la forêt"

Du 28 avril au 1er mai 2017 aura lieu la 8ème édition du Forum social pan amazonien. Y participeront plusieurs partenaires du CCFD-Terre (...)

Nos projets

19 avril 2017

Victimes de la sécheresse et de Boko Haram, les éleveurs du lac Tchad appellent à la solidarité

Dossier : La faim guette les populations fragilisées par les crises politiques en Afrique

Dans un environnement déjà fortement fragilisé par la sécheresse, les populations de la région du Lac Tchad sont soumises aux violences et (...)

10 janvier 2017 ITECA , Concert’Action

Trois mois après l’ouragan, des nouvelles d’Haïti

Les 3 et 4 octobre 2016, l’ouragan Matthew a dévasté Haïti. Vous avez été nombreux à manifester votre solidarité avec les Haïtiens en (...)

6 janvier 2017 RTI , KPA

En Indonésie, une riziculture écologique et deux fois plus productive pour les paysans

Grâce à une méthode de riziculture intensive mise au point à Madagascar, les cultivateurs de riz parviennent à augmenter considérablement (...)