Un avenir sans faim

Publié le 3 mai 2011

Le CCFD - Terre Solidaire, bailleur de fonds « solidaire »

Le CCFD - Terre Solidaire ne baille pas de fonds comme les agences de coopération. Parce que des procédures trop rigides s’avèrent souvent être un frein à l’initiative ou une barrière d’entrée au financement, il a adopté des procédures souples pour l’instruction des dossiers (pas de format pré­établi et possibilité d’introduire une demande à tout moment), propose des financements et des contrats proportionnels aux capacités institutionnelles, ainsi qu’un appui aux structures pour diversifier leurs sources de financement [1].

Parce que le CCFD - Terre Solidaire a vocation à intervenir auprès des populations très démunies et à accompagner des acteurs de changement, il n’hésite pas à appuyer des expériences innovantes, malgré les risques éventuellement encourus, voire à soutenir des structures dans des pays où elles ne sont pas juridiquement reconnues. Ce dernier cas suppose d’avoir une grande souplesse d’approche.

[1Concrètement le CCFD - Terre Solidaire propose à ses partenaires les modalités de financement suivantes : le financement direct sur fonds propres du CCFD - Terre Solidaire pour un projet ciblé et sur une durée de 1 an renouvelable, pour des montants compris entre 10 et 70 000 euros, avec un volume moyen de 20 000 à 30 000 euros ; le financement direct d’activités liées au renforcement de capacités (formations, études, voyages d’échange, appui-conseil), à la mise en relation et au plaidoyer, pour des montants inférieur à 25 000 euros ; la possibilité de conventionnement pluriannuel intégrant des objectifs projets, des objectifs institutionnels, de co-action avec le CCFD - Terre Solidaire, de communication... ; le montage de projets à une échelle plus élevée, avec recherche de cofinancements institutionnels et un portage éventuel par le CCFD - Terre Solidaire ; l’appui à la recherche de nouveaux partenaires financiers ; l’appui à la mobilisation de ressources pour renforcer l’autofinancement du partenaire : formation-conseil aux différentes techniques, soutien financier aux investissements nécessaires... ; le soutien aux activités d’investissement productif et de crédit à travers la filiale financière du CCFD - Terre Solidaire, SIDI (Solidarité internationale pour le développement et l’investissement).

Nos projets

2 juin 2017

En Palestine, soigner une société traumatisée

Cinquante ans après la conquête par Israël de la Cisjordanie, de Jérusalem Est et de la Bande de Gaza, et près d’un quart de siècle après (...)

19 avril 2017

Victimes de la sécheresse et de Boko Haram, les éleveurs du lac Tchad appellent à la solidarité

Dossier : La faim guette les populations fragilisées par les crises politiques en Afrique

Dans un environnement déjà fortement fragilisé par la sécheresse, les populations de la région du Lac Tchad sont soumises aux violences et (...)

6 janvier 2017 RTI , KPA

En Indonésie, une riziculture écologique et deux fois plus productive pour les paysans

Grâce à une méthode de riziculture intensive mise au point à Madagascar, les cultivateurs de riz parviennent à augmenter considérablement (...)

S’informer

1er juin 2017

En Birmanie, la société civile appelle le gouvernement à coopérer avec la mission d’enquête des Nations Unies

Soixante organisations de la société civile birmane, dont plusieurs partenaires du CCFD-Terre Solidaire – CYSH, Humanity Institute, KWAT (...)

22 mai 2017

Le CCFD-Terre Solidaire continuera son travail de plaidoyer auprès du nouveau gouvernement

Dans le cadre de la campagne Prenons le parti de la Solidarité (1), le CCFD-Terre Solidaire a analysé les programmes des candidats et (...)

16 mai 2017

En Tunisie, les mouvements sociaux cherchent à s’unifier

Après s’être démultipliés dans la dynamique du printemps arabe, les mouvements sociaux tunisiens ont eu tendance à se disperser. Ils (...)